Vos critiques

Que pourraiton améliorer ?
Nous vous avons posé la question.

Nos clients sont nombreux à se demander comment nous faisons pour être aussi bon marché (tout en produisant de manière responsable). C’est la raison pour laquelle nous nous mettons nous-mêmes à l’épreuve et vous invitons à être critiques. Cela nous permet d’expliquer comment ou pourquoi nous faisons telle ou telle chose. Nous avons regroupé les 26 premières critiques dans un livret. Lisez-les ici.

Boek Puntjes van Kritiek
#27
Pourquoi Zeeman continue-t-il à distribuer des ballons gratuits ?C'est aussi mauvais pour l'environnement que les sacs en plastique gratuits, non ?

JAN ELSINGA

Nos ballons sont 100 % biodégradables, car ils sont en latex naturel. Cette matière première provient tout simplement de la nature et est extraite des hévéas. Ce n'est pas le cas des ballons traditionnels : ces derniers sont composés de polyéthylène, comme les sacs en plastique. Nos ballons en latex contiennent eux aussi une quantité minime de produits chimiques, mais uniquement le strict nécessaire pour rendre le ballon solide et élastique. Nous respectons scrupuleusement la directive applicable aux jouets.
#26
Je connais le logo Oeko-Tex, mais je ne sais pas ce qu’il signifie !
Maris
Zeeman fabrique ses produits sans utiliser de substances nocives. Le label Oeko-Tex offre une garantie supplémentaire en ce sens.
#25
Nous prélevons régulièrement des produits au hasard pour Zeeman et nous les retestons.
HENK
Nous avons développé notre propre méthode de test qui prévoit que TÜV Rheinland effectue des contrôles de suivi dans des magasins sélectionnés au hasard. Cela nous permet de surveiller la qualité de nos produits, même lorsqu’ils sont en magasin.
#24
Comment puis-je être sûr que je peux avoir confiance dans la qualité de tous les bodys Zeeman ?
MARIS
Nous nous assurons que nos fournisseurs travaillent en respectant les normes européennes de qualité. C’est à cela que sert notre manuel des fournisseurs. Nos produits sont également testés avant d’être expédiés. Cela nous permet de nous assurer que les bodys proposés en magasin ne présentent aucun risque.
#23
Vous devriez vraiment faire preuve de plus de transparence. Un body à 1 euro que l’on jette après 5 lavages, vous trouvez ça durable ?
NIKI
Notre body est censé durer jusqu’à ce que votre enfant soit devenu trop grand pour le porter. Nous fabriquons des produits de bonne qualité au prix le plus bas possible. Et nos clients apprécient cela.
#22
Pourquoi ne retirez-vous pas des rayons le body ordinaire puisque vous avez un body bio ?
Sacha
Nous avons des bodys adaptés aux besoins et au budget de chaque client. C’est pourquoi nous vendons des bodys à 0,99 € et des bodys à 2,99 €. Ce dernier est plus cher parce que le coton est issu de l’agriculture biologique, mais aussi parce que nous avons utilisé de l’élasthanne, qui assure un meilleur ajustement.
#21
Vous devriez vraiment élargir la collection en coton biologique.
Sacha
L’objectif de Zeeman est de proposer en magasin de plus en plus de vêtements et de textiles fabriqués à partir de matières durables, telles que le coton biologique ou les matières recyclées. C’est pourquoi nous avons rejoint en 2014 la Better Cotton Initiative. En 2020, 10 % de notre collection totale devra être composée de matières durables. En 2016, nous avons déjà utilisé 5,6 % de Better Cotton, contre seulement 1,5 % en 2015. Nous sommes donc en bonne voie pour dépasser largement notre objectif de 10 % en 2020.
#20
Je trouve quand même curieux que Zeeman n’ait pas signé immédiatement l’Accord du Bangladesh.
SACHA
Nous n’avons pas signé l’Accord du Bangladesh avant de savoir ce à quoi cette signature nous engageait. Nous l’avons donc fait deux jours plus tard. Sur un certain nombre de sujets, cet accord venait compléter notre politique, mais il contenait aussi certains points d’amélioration qui avaient déjà été mis en œuvre dans nos usines. Vous pouvez consulter le code de conduite sur zeeman.com/rse
#19
Qu’entend Zeeman par salaire décent ? Comment contrôlez-vous cet aspect ?
ROELOF
Un salaire décent est un salaire qui permet à une famille moyenne de vivre, c’est-à-dire suffisant pour subvenir aux besoins de base. Nos fournisseurs s’y engagent en signant notre code de conduite. Mais cette question reste complexe et subjective. Ce qu’on entend par salaire décent varie selon les régions et les pays.
#18
Les visites de vos contrôleurs sont-elles inopinées ?
MARIS
Nous contrôlons les usines avec lesquelles nous travaillons en effectuant des inspections annoncées. Nous convenons des points précis à améliorer et du délai imparti pour ce faire. Nous savons d’expérience que cette façon de faire permet de vraiment changer les choses.
#17
J’aimerais savoir quelles relations vous entretenez avec vos fournisseurs.
MONIQUE
Notre collaboration avec la plupart des fournisseurs est ancienne. Certains fabriquent des produits pour Zeeman depuis des dizaines d’années. Lorsqu’il y a un problème dans une usine, nous les aidons à le résoudre sur place. Nous pourrions aussi mettre fin au partenariat, mais nous n’aiderions certainement pas les gens qui y travaillent. Le problème persisterait. Les fournisseurs apprécient de travailler avec nous, car nous produisons souvent hors saison et nous payons dans les délais. En outre, nous ne réclamons pas aussitôt une indemnisation lorsqu’une erreur a été commise.
#16
Veillez à ce que vos agents soient formés à la responsabilité sociétale des entreprises.
SOPHIE
Nos agents n’ont pas suivi de formation spécifique en matière de RSE. C’est une bonne idée.
#15
Les vidéos des usines proposées sur votre site Web ne donnent pas beaucoup d’informations. Je les trouve trop belles. Dites aussi ce qui ne fonctionne pas. Expliquez à quels dilemmes vous êtes confrontés et comment vous les surmontez.
MARIS
Nous avons en effet des difficultés à expliquer clairement que, chez nous, les prix bas vont de pair avec des méthodes de production responsables. Nous allons donc, de plus en plus, expliquer comment nous fabriquons nos produits en donnant de petits exemples dans le magasin, dans nos dépliants numériques et dans nos publicités télévisées. Nous avons aussi réalisé des vidéos dans plusieurs de nos usines. Regardez sur le site Web de Zeeman, rubrique Politique RSE.. Et nous espérons que cette plaquette vous éclairera également sur notre façon de travailler.
#14
Zeeman véhicule uniquement le message « Nous sommes bon marché». Point barre. Et nous faisons tout notre possible pour rester les moins chers. Je trouve ça dommage.
MONIQUE
#13
Ne communiquez pas uniquement sur ce prix bas, mais aussi sur votre démarche responsable. Montrez comment les choses se passent. Et montrez les résultats. De préférence dans une vidéo. Ça, ça me convaincrait.
MONIQUE
#12
Si je devais choisir dans cette gamme de prix et que je savais qu’un magasin est plus respectueux de l’environnement, alors je choisirais le magasin qui est plus respectueux de l’environnement.
MONIQUE
#11
Ah, finies enfin les mannequins à la Doutzen Kroes dans vos spots. Je trouve ça bien. Voilà qui donne une bien meilleure image aux jeunes filles.
SACHA
Notre principe est le même pour nos publicités que pour nos produits : nous privilégions la simplicité. C’est la raison pour laquelle on voit de moins en moins de mannequins et de plus en plus de clients enthousiastes dans nos publicités. Nos clients sont nombreux à penser que c’est une expérience intéressante à vivre. Et cela permet également de mieux voir ce que donnent les vêtements « en vrai ».
#10
Que faites-vous des articles restants ?
MARIS
Après les diverses démarques, il ne nous reste pas beaucoup d’articles. Mais nous donnons tous les articles invendus à une organisation caritative. Les vêtements d’été sont envoyés à des foyers pour enfants au Ghana. Les vêtements d’hiver sont envoyés à des orphelinats en Moldavie et en Roumanie.
#9
Lorsque j’apporte un sac rempli de vêtements, j’ai droit à 10% de réduction sur un body qui coûte un euro. Je comprends pourquoi ça a fait un flop.
SABINE
L’idée de collecter les vêtements dans nos magasins avait pour objectif principal de soutenir le projet « Save Our Sisters » en Inde. Pas de récompenser nos clients pour ce geste. D’où la réduction de 10 % en guise de remerciement.
#8
On devrait toujours pouvoir rapporter les vêtements usagés. Vous ne devriez pas organiser de campagne pour cela.
ROELOF
La durée de notre campagne de collecte était effectivement de quatre semaines. Une durée trop courte pour informer tous les clients. Nous réfléchissons aux solutions possibles pour l’avenir.
#7
Pourquoi voit-on autant de jeune personnel chez vous ? Gardez donc ces garçons et ces filles, même passé 18 ans.
ROELOF
Nous comptons un grand nombre de collaborateurs fidèles et satisfaits qui travaillent chez nous depuis des dizaines d’années. Nous choisissons volontairement de compléter ce groupe avec de nouveaux collègues. Cela nous permet de préserver le dynamisme de l’entreprise. Ces jeunes travailleurs à temps partiel (pour la plupart) suivent diverses formations professionnelles au sein de l’école Zeeman, ce qui leur permet de mettre aussitôt la théorie en pratique. Ceux et celles qui suivent le 3e ou le 4e niveau de formation accèdent à des postes d’encadrement.
#6
Avez-vous déjà pensé à utiliser des remorques surbaissées ? Leur capacité est nettement supérieure.
ROELOF
Il est vrai que notre flotte est actuellement composée des 10 camions à double plancher et deux écocombis (méga-camions). Mais nous arrivons à générer des bénéfices surtout en chargeant nos camions au maximum et en rapportant le carton et le plastique de nos magasins pour les recycler.
#5
Lorsque chaque acteur de la chaîne fait des efforts, cela permet de meilleurs résultats.
ERIK
Nous privilégions la simplicité à chaque niveau de la chaîne. Si les fournisseurs produisent plus que ce que nous avions demandé, nous leur achetons quand même leur production. Nous facilitons ainsi les choses pour tous ceux qui travaillent avec nous et cela nous permet d’économiser sur les coûts de production. Nous veillons également à ce que nos conteneurs soient toujours bien remplis avant d’être expédiés.
#4
Pourquoi n’expliquez-vous pas mieux le principe du sac ?
JEF
Nous aurions effectivement pu mieux communiquer à ce sujet. Et nous ne manquerons certainement pas de le faire. Notre sac consigné coûte un euro et vous pouvez le rapporter dans nos magasins à tout moment, même s’il est sale ou abîmé. On vous en remettra alors un nouveau ou on vous remboursera. Ce sac est réutilisable et facile à emporter dans votre sac à main ou dans la poche de votre manteau.
#3
Le sac consigné est- il fabriqué de manière durable ?
MONIQUE
Le sac consigné est fabriqué à partir de matériaux recyclés, même si cela coûte plus cher. Notre grand sac-cabas est fabriqué avec des sacs de ciment recyclés.
#2
Pourquoi y a-t-il malgré tout encore des sacs en plastique dans le magasin ?
MARIS
Nous n’avons plus que de petits sacs en plastique fabriqués à partir de canne à sucre dans nos magasins. Mais ce n’est que temporaire. Nous souhaitons atteindre au plus vite l’objectif zéro sac plastique.
#1
J’espère que lorsque les enfants d’aujourd’hui seront devenus grands, tout sera bio.
ANNET
L’engagement sociétal et environnemental est au cœur des priorités de notre entreprise familiale. Nous pensons et nous travaillons de manière responsable, en partenariat avec nos fournisseurs. Parce que nous tenons à assurer un avenir décent à nos enfants et à leurs enfants.