back

Pour obtenir des photos de presse libres de droits, cliquez ici.

Alphen aan den Rijn, 29 avril 2020 | Dernière mise à jour : 19 mai 2020

Comment Zeeman fait-il face à la crise due au coronavirus ?

Ces derniers temps, les clients, la presse et nos collègues nous demandent régulièrement quel impact le virus Covid-19 et la crise due au coronavirus ont sur Zeeman. S’agissant des clients, nous les renvoyons, sur la page d’accueil de Zeeman, vers une page Web spéciale (www.zeeman.com/corona) qui contient les principales informations par pays. En ce qui concerne nos collègues, nous les informons par le biais d’outils mis en place spécialement à cet effet. Pour les autres parties intéressées et la presse, nous récapitulons ci-après les points essentiels.

Les effets de la crise jusqu’à présent

  • Nous avons été touchés par les effets de la crise due au coronavirus lorsque nos fournisseurs ont dû commencer à fermer leurs usines, d’abord en Chine puis dans d’autres pays. Les flux de marchandises ont commencé à se gripper à partir de février 2020 et des ruptures sont apparues dans notre assortiment.
  • Lorsque le virus est arrivé en Europe, des mesures gouvernementales locales nous ont contraints, à la mi-mars, à fermer nos magasins en Espagne, en France, au Luxembourg, en Autriche, en Belgique et en Allemagne. Dans ces six pays, nous avons dû demander des allocations temporaires pour le personnel de nos magasins.
  • Depuis le 16 mars, les « regiomanagers » (responsables régionaux) et les collègues de la centrale de services travaillent depuis chez eux.
  • La quasi-totalité des magasins situés aux Pays-Bas ont pu rester ouverts, avec des adaptations pour se conformer aux directives spécifiques. Les clients viennent chez nous pour acheter des produits de première nécessité pour leur foyer : vêtements pour bébé, fil à tricoter, pyjamas et produits de nettoyage.
  • Zeeman dispose de boutiques en ligne aux Pays-Bas et en Belgique. Nous constatons une forte augmentation du nombre de commandes en ligne depuis mars. Si, durant les premières semaines, les boutiques en ligne ont eu du mal à faire face à ce pic d’activité, des mesures efficaces ont depuis été prises, de sorte que ces problèmes ont été en grande partie résolus.
  • Nos magasins sont rouverts depuis le 20 avril en Allemagne. Depuis le 1er mai en Autriche. Nos magasins sont également rouverts depuis le 11 mai en Belgique et en France. Et ils sont rouverts depuis le 19 mai en Espagne.

 

Notre politique

Depuis le premier jour de la crise, Zeeman a appliqué de manière systématique les trois principes directeurs suivants pour l’élaboration de sa politique et de ses mesures :

  1. Assurer la santé et la sécurité de nos collègues. Nous respectons les directives de l’Institut néerlandais pour la santé publique et l’environnement (RIVM) aux Pays-Bas, et ses équivalents dans les autres pays, et nous communiquons à ce sujet. Nous avons également installé des parfois en plexiglas à la caisse et pris d’autres mesures préventives.
  2. Garantir la pérennité de Zeeman en tant qu’entreprise, à court et à long terme.
  3. Adopter une approche dans la communication et dans la mise en œuvre des mesures qui soit fidèle à la façon habituelle de faire de Zeeman, c’est-à-dire respectueuse de l’homme, de l’environnement et de la société. Concrètement, cela signifie :
  • valoriser la dimension humaine envers toutes les parties prenantes, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’entreprise. Nous privilégions toujours le dialogue, nous faisons en sorte que ce dernier se déroule dans un climat respectueux, et nous ne décrétons rien unilatéralement ;
  • faire preuve de transparence et de clarté dans tous les domaines et envers tout le monde ;
  • montrer notre engagement et notre esprit de famille, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’entreprise.

 

Nos collègues restent impliqués

Comme nous sommes présents dans sept pays, nous devons tenir compte d’une multiplicité de réglementations différentes en matière de ressources humaines. Notre service RH suit cela de très près et veille à ce que nos collègues puissent déposer en temps voulu les demandes pour bénéficier des aides auxquelles ils ont droit et à ce que nous, dans nos magasins, puissions assurer la santé et la sécurité de nos collègues en prenant les mesures de prévention appropriées.

Plus que tout, il est important de rester en contact. Cette crise est difficile pour nous tous : pour les personnes qui doivent travailler à la maison ou qui sont bloquées chez elles avec une allocation temporaire, et qui n’ont donc pas vu leurs collègues depuis longtemps. Mais aussi pour les personnes qui travaillent dans le magasin en respectant une distance d’un mètre et demi avec leurs clients et leur équipe. Grâce à une nouvelle application mise en place depuis la crise, nous restons en contact les uns avec les autres et partageons régulièrement des messages vidéo, des nouvelles positives et des petites victoires, mais aussi les difficultés que nous rencontrons. Nous vous invitons pour cela à suivre le directeur général Erik-Jan Mares sur Twitter : ErikJanMares_Zeeman/@EJM_Zeeman

 

Nos agents et fournisseurs sont nos partenaires

En ce qui concerne les fournisseurs, nous avons opté pour une approche sur mesure dans un objectif de continuité tant pour nos partenaires que pour Zeeman. Des partenaires avec lesquels nous travaillons bien souvent depuis des dizaines d’années. Les trois piliers principaux de notre politique Covid-19 vis-à-vis des fournisseurs sont les suivants :

  1. Durant cette crise, nous n’avons pas allongé le délai de paiement, qui est toujours et dans tous les cas de 14 jours chez nous, mais nous l’avons maintenu et même reconfirmé à nos fournisseurs.
  2. Nous avons contacté individuellement tous nos fournisseurs au sujet des commandes en cours :
  • la plupart des commandes de ce printemps ont déjà été expédiées conformément à ce qui avait été convenu, mais la date de livraison de certaines commandes a été, d’un commun accord, repoussée et une partie a été stockée et sera expédiée l’an prochain ;
  • la majeure partie de notre assortiment est composée d’articles textiles basiques. Ces derniers font l’objet de contrats à long terme. Pendant la durée de ces contrats, nous pouvons décaler les quantités en fonction de la demande, avec la garantie que nous achèterons 100 % des quantités ;
  • en outre, nous nous engageons envers les fournisseurs sur de futures commandes.
  1. Nous sommes en train de recenser les conséquences de la crise du Covid-19 chez chaque fournisseur, non seulement en ce qui concerne sa continuité financière, mais aussi et surtout le bien-être des travailleurs. Afin de renforcer notre démarche, nous, Zeeman, avons signé la lettre d’engagement « Call to action » rédigée par l’OIT en collaboration avec divers acteurs internationaux opérant dans le secteur de l’habillement. 

Nous avons également entamé des discussions avec nos autres partenaires, tels que les propriétaires et les fournisseurs de services et de matériaux, au sujet de nos obligations pour les mois à venir, en tenant le plus grand compte de la situation dans laquelle ceux-ci se trouvent. Par ailleurs, nous maintenons les ouvertures de magasins prévues. Nous avons toutefois interrompu temporairement les rénovations et la poursuite de l’expansion. Les projets d’expansion à long terme restent, pour leur part, inchangés.

 

Nos clients changent leur manière de faire du shopping

C’est dans les moments de crise que le véritable caractère d’une marque se révèle. S’agissant de la communication en direction de nos clients, cela signifie que nous continuons à faire ce que nous avons toujours fait : des campagnes sobres qui s’inscrivent dans la vie quotidienne.

Pour nos clients, nous avons assoupli le délai d’échange, et nous avons également prolongé l’opération « Carte-collecteur » en cours pour les draps-housses. Deux campagnes ont en outre été reportées et une autre allégée, mais nous veillons à rester bien visibles, surtout dans le contexte actuel.

Dans les pays où nous sommes fermés, nous restons visibles sur les réseaux sociaux et, en France, également dans les rues. Dans les magasins qui sont ouverts, nous aidons nos clients du mieux possible, et nous les informons des nouvelles pratiques à adopter en magasin durant cette crise. Nous appliquons pour ce faire les directives établies par les autorités locales, qui varient selon les pays et parfois selon les régions.

 

Confiance en l’avenir

Depuis fin mars, Zeeman n’a réalisé du chiffre d’affaires que dans environ 450 magasins sur les 1300 qu’il possède, mais nous allons surmonter cette crise par nous-mêmes parce que :

  • Zeeman était en bonne santé financière avant le début de la crise ;
  • notre marque reste pertinente pour beaucoup de monde même en période de crise et après ;
  • en tant qu’entreprise familiale, nous avons une vision à long terme et nous n’avons pas besoin de changer notre stratégie ;
  • nous maîtrisons la situation.

Ces informations seront régulièrement complétées par des informations actualisées sur www.zeeman.com/presse

Si vous avez des questions au sujet de cette publication, vous pouvez nous contacter via Press@zeeman.com.

Zeeman entame une collaboration avec la Fair Wear Foundation

Amsterdam, 4 octobre 2019 - Zeeman et l’ONG Fair Wear Foundation ont scellé leur collaboration lors de la première journée de la Dutch Sustainable Fashion Week (la semaine néerlandaise de la mode durable). Par l’affiliation à cette organisation, Zeeman fait un pas en avant supplémentaire afin de continuer à améliorer les conditions de travail dans les usines de production de vêtements. Grâce à l’aide des experts de Fair Wear, Zeeman pourra accompagner plus activement les sites de production.

La Fair Wear Foundation œuvre depuis de nombreuses années à l’obtention de conditions de travail décentes dans l’industrie de l’habillement dans les pays où les vêtements sont produits. Tel sera également son objectif avec Zeeman, qui, en tant qu’entreprise avant-gardiste, fera contrôler ses sites de production par Fair Wear.

Fair Wear est une initiative multipartite qui compte 130 membres et bénéficie d’un large soutien de la part d’acteurs tels qu’InRetail, Modint, CNV International, Global FNV et Schone Kleren Campagne.

Vers plus de transparence

Dans le cadre de la transparence, Zeeman a déjà publié les sites de production de ses articles en début d’année. Pour l’entreprise, l’affiliation à la Fair Wear Foundation constitue une nouvelle étape importante sur la voie d’une plus grande transparence. Chaque année, les marques Fair Wear doivent démontrer qu’elles ont pris des mesures significatives pour améliorer les conditions de travail. Zeeman sera évalué par Fair Wear pour la première fois dans un an. Le rapport de cette évaluation sera consultable en ligne par tout un chacun.

« Zeeman a la ferme intention de produire de façon durable et a posé des bases solides en ce sens. Nous allons les aider à progresser encore davantage et tout le monde pourra suivre leur évolution en la matière », a déclaré Margreet Vrieling, directrice adjointe de Fair Wear. « Après que Zeeman aura passé le premier ‘‘ Performance Check ’’ de Fair Wear, nous pourrons déterminer plus précisément la meilleure manière de collaborer pour améliorer les conditions de travail des travailleurs qui fabriquent leurs vêtements. »

Des experts locaux qui assurent un accompagnement actif

Erik-Jan Mares, PDG de Zeeman, explique : «Tous nos fournisseurs ont déjà fait l’objet d’audits d’usine effectués par des tiers indépendants, mais la valeur ajoutée de Fair Wear réside dans le fait qu’elle nous permettra d’accéder à des experts locaux dans nos pays de production. Avec ces experts, nous pourrons former nos fournisseurs sur des thèmes spécifiques, tels que la sensibilisation à leurs droits, et des outils leur seront fournis pour mettre en œuvre des améliorations. Un bon exemple est le mécanisme de plainte : dans chaque usine, le numéro de téléphone central de Fair Wear est accroché au mur, et les travailleurs peuvent l’appeler immédiatement s’ils ont une plainte ou une question. »

Dutch Sustainable Fashion Week

La Dutch Sustainable Fashion Week est, en toute logique, l’occasion pour Zeeman d’expliquer plus en détail sa politique en matière de développement durable. L’entreprise fait preuve d’ouverture à ce sujet depuis des années, notamment dans son rapport RSE annuel. Zeeman remarque toutefois que les clients posent encore souvent des questions à cet égard. C’est pourquoi les clients de Zeeman auront la possibilité de discuter avec l’équipe RSE de Zeeman le 5 octobre de 12 h 00 à 15 h 00 dans le magasin situé place Osdorpplein à Amsterdam.

Zeeman lance une sneaker très chère et une sneaker très bon marché.

Alphen aan den Rijn, le 4 juin 2019 - Zeeman cherche à comprendre pourquoi certaines sneakers sont si chères.
Pourquoi certaines sneakers sont-elles aussi chères ? Pour le savoir, nous avons nous-mêmes créé deux modèles de sneakers. Uns sneaker extrême, fabriquée en appliquant les méthodes des marques chères. Et une autre sneaker simple, fabriquée avec la simplicité qui caractérise Zeeman. Les deux modèles sont des sneakers de bonne qualité, mais avec une grande différence de prix.

Pour la sneaker « Hybrid Z » extrême, nous avons appliqué l'approche des grandes marques du secteur de la mode et de la sneaker. Nous avons créé un design unique et original, en pensant cette chaussure comme un véritable accessoire de mode. En commercialisant la sneaker en une édition limitée à 500 exemplaires, nous préservons le caractère exclusif de l'Hybrid Z. Nous avons également misé sur une vaste campagne marketing et sur les réseaux sociaux pour créer le buzz. Par exemple, nous avons demandé à plusieurs influenceurs comme Sanne Poeze, Lizzy van der Ligt et Yuki Kempees de participer à notre campagne. Nous vendons cette sneaker extrême en ligne via un tirage au sort et elle sera disponible temporairement dans des pop-up stores exclusifs aux Pays-Bas et en Belgique (Hobbemastraat 3, Amsterdam, Kloosterstraat 60, Anvers). La sneaker Hybrid Z existe dans les pointures 37 à 45 et coûte 200 euros.

Pour la Basic Z, nous avons procédé comme à notre habitude, c'est-à-dire en nous appuyant sur un design simple et des matériaux de bonne qualité. Nous avons fait fabriquer cette sneaker en grandes quantités (20 000 paires). Leur transport, planifié longtemps à l'avance et au coût le plus bas possible, s'est effectué par voie maritime. Nous n'avons pas eu recours à de la publicité à grands frais, mais seulement à une photo de produit bien claire. C'est ainsi que nous avons réussi à fabriquer des sneakers basiques de qualité, au prix le plus bas possible. La Basic Z existe dans les pointures 37 à 45 et est disponible depuis le 1er juin au prix de 12,99 euros dans 600 magasins Zeeman.

Il existe deux façons de se procurer l'Hybrid Z : inscrivez-vous avant le 29 mai midi au tirage au sort sur www.hybriddrop.com. Sinon, vous pourrez toujours vous rendre dans le pop-up store spécial d'Amsterdam ou d'Anvers, les 31 mai et 1er et 2 juin. Venez suffisamment tôt, car il n'y a que 500 exemplaires disponibles. Les bénéfices réalisés par Zeeman avec l'Hybrid Z seront reversés à l'association caritative que Zeeman soutient depuis 14 ans : Save Our Sisters en Inde.

Zeeman. C'est aussi simple que cela.
En faisant un maximum de choses nous-mêmes et en recherchant constamment la simplicité maximale, nous parvenons à proposer une bonne qualité au prix le plus bas possible. Grâce à cette façon de procéder, un très grand nombre de personnes peuvent profiter de nos produits.

Découvrez notre histoire sur zeemansneaker.com.

---

Zeeman propose une collection de produits durables, tous à prix abordable.

Alphen aan den Rijn, le 21 mai 2019 - Zeeman devient de plus en plus durable. C'est pourquoi Zeeman propose désormais des maillots de bain fabriqués à partir de bouteilles en PET et des mini-chaussettes confectionnées à partir de filets de pêche abandonnés. Les vêtements sont également de plus en plus nombreux à être confectionnés en coton durable. Avec la nouvelle collection, disponible en magasin à partir du samedi 18 mai, Zeeman prouve que les produits fabriqués de manière responsable ne sont pas nécessairement chers.

Désireux de rendre durable la totalité de l'assortiment de textiles, Zeeman utilise de plus en plus de coton durable dans ses produits. Ainsi, Zeeman achète depuis 2015 du coton via la Better Cotton Initiative. Il s'agit d'une collaboration entre des organisations de développement, des organisations de défense de l'environnement et des entreprises. En 2018, Zeeman a acheté 1 655 513 kg de coton durable via la Better Cotton Initiative, ce qui représente environ 10 % de l'ensemble du coton utilisé par l'enseigne. Cela a permis à 1100 producteurs de produire du coton de manière plus durable. L'objectif de Zeeman pour 2020 est que 25 % de l'ensemble de la collection soit fabriqué avec des matériaux durables.

Afin de montrer que les produits fabriqués de manière responsable ne coûtent pas nécessairement cher, Zeeman propose désormais de nouveaux produits durables, tous à prix abordable.

Maillot de bain homme en polyester issu de bouteilles en plastique recyclées.
La composition d'une bouteille en plastique étant identique à celle du polyester, on peut parfaitement fabriquer du fil à partir de bouteilles en plastique. Sept bouteilles en PET ont été utilisées pour confectionner le maillot de bain Zeeman. La fabrication de polyester recyclé permet de réduire les déchets plastiques impactant l'environnement et consomme moins d'eau et d'énergie que celle du polyester classique.

Mini-chaussettes fabriquées à partir de filets de pêche
Zeeman propose des chaussettes spéciales fabriquées à partir de filets de pêche abandonnés venant de la mer du Nord. Ces derniers sont repêchés par l'association Healthy Seas pour éviter que les poissons ne s'y retrouvent piégés. Les filets sont transformés en nylon 100 % durable. Associée à du coton biologique, la nouvelle matière obtenue permet de fabriquer des chaussettes toutes douces.

Tee-shirt homme en coton biologique et chaussettes en coton recyclé et polyester
Zeeman utilise du coton biologique doux pour confectionner le tee-shirt homme de cette collection. La culture de ce coton nécessite moins d'eau et les agriculteurs n'utilisent pas de pesticides toxiques, ce qui est bon pour la biodiversité.
Les chaussettes homme sont fabriquées avec différents matériaux recyclés, notamment des chutes de tissu issues de la production d'autres produits.

Robe mère et fille en coton biologique.
Une robe spéciale pour mère et fille, en coton biologique doux. Le coton est certifié et provient d'agriculteurs qui n'utilisent ni engrais ni pesticides pendant la culture du coton.

Sacs-poubelles biodégradables.
Les sacs-poubelles biodégradables de Zeeman sont fabriqués à partir de matières premières issues de l'amidon de maïs. Ils constituent une alternative résistante et écologique aux sacs-poubelles classiques en plastique. Responsables, durables et compostables, ils peuvent être jetés avec les végétaux dans le bac des déchets verts.

Sacs durables fabriqués à partir de matériaux recyclés.
Grâce au sac consigné et au grand sac-cabas, Zeeman n'utilise plus de sacs en plastique dans ses magasins. Cela permet d'économiser 40 millions de sacs en plastique chaque année. Le sac consigné est fabriqué à partir de polyester recyclé et le grand sac-cabas à partir de sacs de ciment recyclés.

---

Zeeman ouvre son 1300e magasin en Europe

Alphen aan den Rijn, le 27 Novembre 2018 – L’enseigne néerlandaise poursuit sa croissance Alphen aan den Rijn, 27 novembre 2018 – La chaîne de magasins textiles Zeeman ouvrira demain son 1300e point de vente en Europe. La nouvelle succursale, basée à Valence (Espagne), est le fruit de la croissance internationale de l’enseigne. À l’heure actuelle, Zeeman détient des magasins dans sept pays européens : les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, la France, l’Allemagne, l’Autriche et l’Espagne.

Une croissance internationale continue
L’arrivée du 1300e magasin en Europe prouve la vitalité de Zeeman. Cette entreprise familiale néerlandaise, fondée voici plus de 50 ans, est aujourd’hui implantée dans sept pays différents. Une croissance qui se reflète également dans les chiffres annuels : en 2017, le chiffre d’affaires européen a augmenté de 6,7 % pour atteindre un résultat net de 585 079 000 euros.

Succès en Espagne
L’Espagne est le dernier pays où Zeeman s’est installé, en 2015. Les 31 premiers magasins espagnols ont été ouverts en Catalogne, et à partir de ce mois, Zeeman s’installe à Valence pour poursuivre sa croissance dans le reste du pays. L’expansion en Espagne est un succès, déclare Wim Muermans, directeur commercial chez Zeeman : « Les clients sont ravis de la bonne qualité, du style surprenant et des prix bas de nos collections. Cette combinaison est quelque chose d’inédit pour eux. »

Un concept identique pour tous les pays
Muermans : « Est-ce que vous vous appelez aussi Zeeman là-bas ? Voilà la première question que l’on nous pose immanquablement lorsque nous expliquons que nous avons aussi des points de vente dans d’autres pays que les Pays-Bas et la Belgique. Et la réponse est oui ! Nous veillons délibérément à réduire le plus possible la complexité au sein de la chaîne et dans sa gestion. C’est en misant sur la simplicité que nous sommes en mesure de maintenir nos prix aussi bas. » La nouvelle succursale de Zeeman offre, comme tous les autres sites, une collection de basiques et de linges de qualité tels que vêtements pour bébés et enfants, sous-vêtements, chaussettes, tee-shirts, serviettes de toilette et collants. Outre les produits basiques, toujours en stock, les magasins reçoivent deux fois par semaine des centaines de nouveaux articles surprenants. Les clients qui connaissent bien Zeeman savent qu’il faut être rapide pour en profiter, car quand tout est parti, le stock n’est pas renouvelé.

À propos de Zeeman
Créée en 1967, la chaîne de magasins Zeeman s’est développée pour devenir aujourd’hui la référence en matière de basiques et de linges de qualité pour toute la famille, qu’il s’agisse de vêtements pour bébés et enfants, sous-vêtements, chaussettes, tee-shirts, serviettes de toilette ou collants. Le tout au prix le plus bas possible. Cinquante ans plus tard, Zeeman accueille chaque année 70 millions de clients dans ses 1300 points de vente : 521 aux Pays-Bas, 178 en Allemagne, 276 en Belgique, 278 en France, 32 en Espagne, 3 en Autriche et 12 au Luxembourg. En 2012, Zeeman a également lancé une boutique en ligne pour les Pays-Bas, suivie d’une autre pour la Belgique en 2016. Zeeman réussit à maintenir au plus bas les prix de ses articles de bonne qualité, fabriqués de manière écologique et équitable, en simplifiant au maximum sa gestion.

 ---

Erik-Jan Mares nouveau directeur général de Zeeman textielSupers

Alphen aan den Rijn, le 5 Septembre 2017 – Le Conseil de surveillance du Zeeman Groep B.V. a nommé Erik-Jan Mares en qualité de nouveau CEO (directeur général) et président du directoire. Mares entrera en fonction chez Zeeman à compter du 23 octobre 2017. Après un programme d’introduction de deux mois, il remplacera à compter du 1er janvier 2018 le directeur général Bart Karis, lequel a annoncé en début d’année qu’il quitterait l’entreprise fin 2017.

Erik-Jan Mares (1968) a commencé sa carrière chez Nutricia où il exercé pendant près de 15 ans différentes fonctions dans les domaines commercial et marketing aux Pays-Bas et à l’étranger. En 2009, il a évolué vers le secteur de la distribution, occupant le poste de responsable d’unité chez C1000, après quoi il a rejoint l’équipe d’intégration formée suite au rachat de l’enseigne par Jumbo. Il a ensuite travaillé chez Ahold, où il est devenu membre de la direction d’Albert Heijn. Au cours de sa dernière année, il a dirigé l’intégration européenne entre Ahold et Delhaize.

Le président du Conseil de surveillance, Jaap Lagerweij, a déclaré à ce sujet : « Avec la nomination de Mares, nous pensons avoir trouvé quelqu’un qui sera capable de mettre en œuvre la stratégie ambitieuse de Zeeman et de mener la prochaine étape de développement de Zeeman en Europe. Nous souhaitons la bienvenue chez Zeeman à Erik-Jan et lui adressons nos meilleurs vœux de succès dans ses nouvelles fonctions. »

Zeeman lance une sneaker très chère et une sneaker très bon marché.

Alphen aan den Rijn, le 4 juin 2019 - Zeeman cherche à comprendre pourquoi certaines sneakers sont si chères.
Pourquoi certaines sneakers sont-elles aussi chères ? Pour le savoir, nous avons nous-mêmes créé deux modèles de sneakers. Uns sneaker extrême, fabriquée en appliquant les méthodes des marques chères. Et une autre sneaker simple, fabriquée avec la simplicité qui caractérise Zeeman. Les deux modèles sont des sneakers de bonne qualité, mais avec une grande différence de prix.

Pour la sneaker « Hybrid Z » extrême, nous avons appliqué l'approche des grandes marques du secteur de la mode et de la sneaker. Nous avons créé un design unique et original, en pensant cette chaussure comme un véritable accessoire de mode. En commercialisant la sneaker en une édition limitée à 500 exemplaires, nous préservons le caractère exclusif de l'Hybrid Z. Nous avons également misé sur une vaste campagne marketing et sur les réseaux sociaux pour créer le buzz. Par exemple, nous avons demandé à plusieurs influenceurs comme Sanne Poeze, Lizzy van der Ligt et Yuki Kempees de participer à notre campagne. Nous vendons cette sneaker extrême en ligne via un tirage au sort et elle sera disponible temporairement dans des pop-up stores exclusifs aux Pays-Bas et en Belgique (Hobbemastraat 3, Amsterdam, Kloosterstraat 60, Anvers). La sneaker Hybrid Z existe dans les pointures 37 à 45 et coûte 200 euros.

Pour la Basic Z, nous avons procédé comme à notre habitude, c'est-à-dire en nous appuyant sur un design simple et des matériaux de bonne qualité. Nous avons fait fabriquer cette sneaker en grandes quantités (20 000 paires). Leur transport, planifié longtemps à l'avance et au coût le plus bas possible, s'est effectué par voie maritime. Nous n'avons pas eu recours à de la publicité à grands frais, mais seulement à une photo de produit bien claire. C'est ainsi que nous avons réussi à fabriquer des sneakers basiques de qualité, au prix le plus bas possible. La Basic Z existe dans les pointures 37 à 45 et est disponible depuis le 1er juin au prix de 12,99 euros dans 600 magasins Zeeman.

Il existe deux façons de se procurer l'Hybrid Z : inscrivez-vous avant le 29 mai midi au tirage au sort sur www.hybriddrop.com. Sinon, vous pourrez toujours vous rendre dans le pop-up store spécial d'Amsterdam ou d'Anvers, les 31 mai et 1er et 2 juin. Venez suffisamment tôt, car il n'y a que 500 exemplaires disponibles. Les bénéfices réalisés par Zeeman avec l'Hybrid Z seront reversés à l'association caritative que Zeeman soutient depuis 14 ans : Save Our Sisters en Inde.

Zeeman. C'est aussi simple que cela.
En faisant un maximum de choses nous-mêmes et en recherchant constamment la simplicité maximale, nous parvenons à proposer une bonne qualité au prix le plus bas possible. Grâce à cette façon de procéder, un très grand nombre de personnes peuvent profiter de nos produits.

Découvrez notre histoire sur zeemansneaker.com.

---

Zeeman propose une collection de produits durables, tous à prix abordable.

Alphen aan den Rijn, le 21 mai 2019 - Zeeman devient de plus en plus durable. C'est pourquoi Zeeman propose désormais des maillots de bain fabriqués à partir de bouteilles en PET et des mini-chaussettes confectionnées à partir de filets de pêche abandonnés. Les vêtements sont également de plus en plus nombreux à être confectionnés en coton durable. Avec la nouvelle collection, disponible en magasin à partir du samedi 18 mai, Zeeman prouve que les produits fabriqués de manière responsable ne sont pas nécessairement chers.

Désireux de rendre durable la totalité de l'assortiment de textiles, Zeeman utilise de plus en plus de coton durable dans ses produits. Ainsi, Zeeman achète depuis 2015 du coton via la Better Cotton Initiative. Il s'agit d'une collaboration entre des organisations de développement, des organisations de défense de l'environnement et des entreprises. En 2018, Zeeman a acheté 1 655 513 kg de coton durable via la Better Cotton Initiative, ce qui représente environ 10 % de l'ensemble du coton utilisé par l'enseigne. Cela a permis à 1100 producteurs de produire du coton de manière plus durable. L'objectif de Zeeman pour 2020 est que 25 % de l'ensemble de la collection soit fabriqué avec des matériaux durables.

Afin de montrer que les produits fabriqués de manière responsable ne coûtent pas nécessairement cher, Zeeman propose désormais de nouveaux produits durables, tous à prix abordable.

Maillot de bain homme en polyester issu de bouteilles en plastique recyclées.
La composition d'une bouteille en plastique étant identique à celle du polyester, on peut parfaitement fabriquer du fil à partir de bouteilles en plastique. Sept bouteilles en PET ont été utilisées pour confectionner le maillot de bain Zeeman. La fabrication de polyester recyclé permet de réduire les déchets plastiques impactant l'environnement et consomme moins d'eau et d'énergie que celle du polyester classique.

Mini-chaussettes fabriquées à partir de filets de pêche
Zeeman propose des chaussettes spéciales fabriquées à partir de filets de pêche abandonnés venant de la mer du Nord. Ces derniers sont repêchés par l'association Healthy Seas pour éviter que les poissons ne s'y retrouvent piégés. Les filets sont transformés en nylon 100 % durable. Associée à du coton biologique, la nouvelle matière obtenue permet de fabriquer des chaussettes toutes douces.

Tee-shirt homme en coton biologique et chaussettes en coton recyclé et polyester
Zeeman utilise du coton biologique doux pour confectionner le tee-shirt homme de cette collection. La culture de ce coton nécessite moins d'eau et les agriculteurs n'utilisent pas de pesticides toxiques, ce qui est bon pour la biodiversité.
Les chaussettes homme sont fabriquées avec différents matériaux recyclés, notamment des chutes de tissu issues de la production d'autres produits.

Robe mère et fille en coton biologique.
Une robe spéciale pour mère et fille, en coton biologique doux. Le coton est certifié et provient d'agriculteurs qui n'utilisent ni engrais ni pesticides pendant la culture du coton.

Sacs-poubelles biodégradables.
Les sacs-poubelles biodégradables de Zeeman sont fabriqués à partir de matières premières issues de l'amidon de maïs. Ils constituent une alternative résistante et écologique aux sacs-poubelles classiques en plastique. Responsables, durables et compostables, ils peuvent être jetés avec les végétaux dans le bac des déchets verts.

Sacs durables fabriqués à partir de matériaux recyclés.
Grâce au sac consigné et au grand sac-cabas, Zeeman n'utilise plus de sacs en plastique dans ses magasins. Cela permet d'économiser 40 millions de sacs en plastique chaque année. Le sac consigné est fabriqué à partir de polyester recyclé et le grand sac-cabas à partir de sacs de ciment recyclés.

---

Zeeman ouvre son 1300e magasin en Europe

Alphen aan den Rijn, le 27 Novembre 2018 – L’enseigne néerlandaise poursuit sa croissance Alphen aan den Rijn, 27 novembre 2018 – La chaîne de magasins textiles Zeeman ouvrira demain son 1300e point de vente en Europe. La nouvelle succursale, basée à Valence (Espagne), est le fruit de la croissance internationale de l’enseigne. À l’heure actuelle, Zeeman détient des magasins dans sept pays européens : les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, la France, l’Allemagne, l’Autriche et l’Espagne.

Une croissance internationale continue
L’arrivée du 1300e magasin en Europe prouve la vitalité de Zeeman. Cette entreprise familiale néerlandaise, fondée voici plus de 50 ans, est aujourd’hui implantée dans sept pays différents. Une croissance qui se reflète également dans les chiffres annuels : en 2017, le chiffre d’affaires européen a augmenté de 6,7 % pour atteindre un résultat net de 585 079 000 euros.

Succès en Espagne
L’Espagne est le dernier pays où Zeeman s’est installé, en 2015. Les 31 premiers magasins espagnols ont été ouverts en Catalogne, et à partir de ce mois, Zeeman s’installe à Valence pour poursuivre sa croissance dans le reste du pays. L’expansion en Espagne est un succès, déclare Wim Muermans, directeur commercial chez Zeeman : « Les clients sont ravis de la bonne qualité, du style surprenant et des prix bas de nos collections. Cette combinaison est quelque chose d’inédit pour eux. »

Un concept identique pour tous les pays
Muermans : « Est-ce que vous vous appelez aussi Zeeman là-bas ? Voilà la première question que l’on nous pose immanquablement lorsque nous expliquons que nous avons aussi des points de vente dans d’autres pays que les Pays-Bas et la Belgique. Et la réponse est oui ! Nous veillons délibérément à réduire le plus possible la complexité au sein de la chaîne et dans sa gestion. C’est en misant sur la simplicité que nous sommes en mesure de maintenir nos prix aussi bas. » La nouvelle succursale de Zeeman offre, comme tous les autres sites, une collection de basiques et de linges de qualité tels que vêtements pour bébés et enfants, sous-vêtements, chaussettes, tee-shirts, serviettes de toilette et collants. Outre les produits basiques, toujours en stock, les magasins reçoivent deux fois par semaine des centaines de nouveaux articles surprenants. Les clients qui connaissent bien Zeeman savent qu’il faut être rapide pour en profiter, car quand tout est parti, le stock n’est pas renouvelé.

À propos de Zeeman
Créée en 1967, la chaîne de magasins Zeeman s’est développée pour devenir aujourd’hui la référence en matière de basiques et de linges de qualité pour toute la famille, qu’il s’agisse de vêtements pour bébés et enfants, sous-vêtements, chaussettes, tee-shirts, serviettes de toilette ou collants. Le tout au prix le plus bas possible. Cinquante ans plus tard, Zeeman accueille chaque année 70 millions de clients dans ses 1300 points de vente : 521 aux Pays-Bas, 178 en Allemagne, 276 en Belgique, 278 en France, 32 en Espagne, 3 en Autriche et 12 au Luxembourg. En 2012, Zeeman a également lancé une boutique en ligne pour les Pays-Bas, suivie d’une autre pour la Belgique en 2016. Zeeman réussit à maintenir au plus bas les prix de ses articles de bonne qualité, fabriqués de manière écologique et équitable, en simplifiant au maximum sa gestion.

 ---

Erik-Jan Mares nouveau directeur général de Zeeman textielSupers

Alphen aan den Rijn, le 5 Septembre 2017 – Le Conseil de surveillance du Zeeman Groep B.V. a nommé Erik-Jan Mares en qualité de nouveau CEO (directeur général) et président du directoire. Mares entrera en fonction chez Zeeman à compter du 23 octobre 2017. Après un programme d’introduction de deux mois, il remplacera à compter du 1er janvier 2018 le directeur général Bart Karis, lequel a annoncé en début d’année qu’il quitterait l’entreprise fin 2017.

Erik-Jan Mares (1968) a commencé sa carrière chez Nutricia où il exercé pendant près de 15 ans différentes fonctions dans les domaines commercial et marketing aux Pays-Bas et à l’étranger. En 2009, il a évolué vers le secteur de la distribution, occupant le poste de responsable d’unité chez C1000, après quoi il a rejoint l’équipe d’intégration formée suite au rachat de l’enseigne par Jumbo. Il a ensuite travaillé chez Ahold, où il est devenu membre de la direction d’Albert Heijn. Au cours de sa dernière année, il a dirigé l’intégration européenne entre Ahold et Delhaize.

Le président du Conseil de surveillance, Jaap Lagerweij, a déclaré à ce sujet : « Avec la nomination de Mares, nous pensons avoir trouvé quelqu’un qui sera capable de mettre en œuvre la stratégie ambitieuse de Zeeman et de mener la prochaine étape de développement de Zeeman en Europe. Nous souhaitons la bienvenue chez Zeeman à Erik-Jan et lui adressons nos meilleurs vœux de succès dans ses nouvelles fonctions. »

Vous souhaitez rester informé des nouvelles offres?

Souviens-toi plus tard

Thank you! Please check your email inbox to confirm.

Oops! Notifications are disabled.